Douleurs de coiffe : Malgré un temps d'exposition aux exercices moindre, les résultats sont là !

Une belle étude qui vient de paraître dans Musculoskeletal Science and Practice questionne l’observance des patient·es atteint·es de douleurs sous-acromiale et les conséquences sur la clinique.

https://www.mskscienceandpractice.com/article/S2468-7812(21)00006-0/fulltext

Dans les douleurs sous-acromiales, la rééducation par exercice est recommandée en première intention. La chirurgie devant être envisagée seulement en cas d’échec. Une durée de 12 semaines d’exercices semble émerger dans les différents consensus. L’adhérence à ces exercices semble quant à elle variable.


Il s'agit ici d'une étude de cohorte danoise rétrospective de grande ampleur via un questionnaire.

Un large échantillon représentatif de 3373 patient·es (avec un taux de réponse de 75%, ça fait rêver). Plutôt solide en terme de validité externe

Résultats :

- 45 % des patient·es ont suivi les 12 semaines d'exercices,

- 21% auront été opéré·es (dont 40% du groupe qui avaient suivi les 12 semaines d’exercices),

- 59% des patient·es ont déclaré que les exercices constituaient le pilier central de leur prise en charge, pour 10% qui ont évoqué les techniques passives et 31% d'autres techniques,

- 43% des patient·es reconnaissaient avoir atteint un niveau acceptable de symptômes à 4 mois et 61% étaient sensiblement mieux qu'au début de leurs symptômes,

- Les exercices de mobilité et de renforcement semblaient plus efficace que le reste.

En conclusion : La durée d’exposition aux exercices (12 semaines) n’augmentait pas les chances d’amélioration à 4 mois alors que le fait de faire des exercices de type renforcement si. Les patient·es traité·es via correction posturale et exercices de posture scapulaire avaient moins de chance de s’améliorer. On peut noter que dans une large majorité, les physiothérapeutes danois suivent les recommandations des sociétés savantes.


A suivre

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square